Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 13:02

 

Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer cet article Envoyer cet article par e-mail Mettre dans mon classeur Citer cet article sur mon blog Télécharger les fils RSS du Moniteur.fr

Article du Moniteur, consultable ici.

  02/02/2011  

Le projet de la mairie de Paris de réaménager les voies sur berges "risque d'entraîner (la perte) de millions d'heures de travail", estiment les Medef Ile-de-France (Paris, Hauts-de-Seine, Seine-St-Denis et Val-de-Marne) dans un communiqué publié mercredi 2 février. La Chambre de commerce et d'industrie de Paris estime elle aussi que cet aménagement serait un frein. "Il faut pouvoir continuer de travailler à Paris", a notamment déclaré Pierre-Antoine Gailly.

 

p-rip-0468.jpg"Ce réaménagement risque d'entraîner des millions d'heures de travail perdues pour les entreprises et leurs salariés", affirme les  Medef Ile-de-France (Paris, Hauts-de-Seine, Seine-St-Denis et Val-de-Marne), en estimant que les quais rive gauche et rive droite sont "un axe de circulation stratégique pour les entreprises franciliennes et leurs salariés".
"Ils permettent une liaison rapide est/ouest et ouest/est indispensable (...) dans le coeur de l'agglomération parisienne", poursuit le communiqué. "Toutes les grandes métropoles qui souhaitent développer l'économie et l'emploi", comme Londres, "ont prévu des voies permettant une liaison rapide entre la périphérie et le centre de la capitale", souligne-t-il.
Le réaménagement "risque d'entraîner une congestion du centre ville, néfaste pour l'accès aux activités économique, aux commerces, aux sites touristiques parisiens et aux gares", ajoute-t-il.
Les Medef Ile-de-France demandent donc une étude d'impact économique sur la croissance et l'emploi des nuisances occasionnées par le projet. Ils souhaitent une expérimentation semestrielle du réaménagement, et que les activités du fret fluvial ne soient pas remises en cause par un accès plus difficile aux infrastructures portuaires.

Guerre des sondages

Lundi 31 janvier, la Chambre de commerce et d'industrie de Paris avait également exprimé son opposition au projet. "Si elle est naturellement favorable aux projets d'aménagement conciliant dynamisme économique et qualité de vie, la CCIP, en l'état actuel du dossier, ne peut que s'opposer à celui des berges de la Seine", affirmait son président, Pierre-Antoine Gailly dans un communiqué. "Il faut pouvoir continuer de travailler à Paris", ajoutait-t-il.
Selon la CCIP, les résultats d'un sondage effectué en septembre n'ont pas été pris en compte dans le nouveau projet d'aménagement présenté la semaine dernière par la première adjointe PS de M. Delanoë, Anne Hidalgo. Or "le projet va bien au-delà des intentions initiales puisque la Ville entend désormais aménager l'ensemble des berges de la Seine", estime la CCIP.
Selon l'enquête, 63% des chefs d'entreprises parisiennes sont défavorables à la fermeture envisagée à la circulation des voies sur berges rive gauche sur deux kilomètres. 34% y sont favorables, et 3% ne savent pas.
De la même manière, 67% des responsables d'entreprises sont contre le projet de transformer les voies express rive droite en boulevards urbains, avec l'implantation de cinq feux tricolores. 30% y sont favorables, et 3% ne savent pas.
Tous secteurs confondus, 33% des chefs d'entreprises estiment que ces projets auraient un impact négatif sur leur activité, 61% considérant qu'ils n'en auraient pas, et 6% qu'ils auraient un impact positif.
Le bilan des concertations sur le projet d'aménagement des berges sera présenté lors du Conseil de Paris des 7 et 8 février.

| Source AFP

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Miss "Paris change" 15/02/2011 13:30



Ah oui et puis très logique : on reproche au maire d'une ville de ne pas tenir compte des départements voisins.


Donc, une ville et des départements voisins, ça n'a plus de sens.


Il faudrait une seule et unique zone pour administrer tout ça (avec un maire, un conseil, un parlement élu) sinon on s'opposera toujours les uns aux autres... non ? ;-)



Miss "Paris change" 15/02/2011 13:26



"Il faut pouvoir continuer à aller travailler à Paris en voiture..." Il est là le problème. Si seulement, tout n'avait pas été fait pour la voiture dans cette ville sous l'ère Pompidou.


 


"Adapter la ville à l'automobile", credo de l'époque, comment on en sort quand on en est dépendant ?


Bon, il y a les RER, les trains Transilien, qui permettent depuis ces départements d'aller travailler à Paris, mais depuis 30 ans dans la région, ils ont été quelque peu sacrifiés en terme
d'entretien et de création de ligne au profit du... routier !


Le Medef et la CCI pourraient aussi s'impliquer sur les transports collectifs...


Où ça en est l'idée des navettes de bus sur les autoroutes ? 



Contactez Nous En Cliquant Ici

  • : Le blog des franciliens qui respirent le périph'
  • Le blog des franciliens qui respirent le périph'
  • : Pollutions, bruit : le périphérique n'est pas qu'une voie de circulation : des milliers de personnes vivent près de lui !
  • Contact

BIENVENUE

100 000 personnes habitent et vivent à proximité du périphérique parisien. 1,3 million de véhicules circulent chaque jour sur le périph'  émettant des polluants atmosphériques néfastes à la santé jusqu'à 400m aux alentours. La pollution est 3 fois supérieure à la moyenne à moins de 150m. Des solutions existent pour diminuer la pollution : file réservée pour le covoiturage, interdiction d'accès aux véhicules les plus polluants, végétalisation, limitation de vitesse...

LOGORLP

- vous informe sur la qualité de l'air, les effets de la pollution sur la santé, les moyens de la réduire... à partir de sources sérieuses.  

- mobilise les citoyens : via la pétition Respire le périph', visites de quartier, rencontres thématiques ...

- interpelle élus et responsables : courriers, lettres ouvertes... 

- est une association Loi 1901, de franciliens, vivant ou non à proximité du périphérique et concernées par cette situation. Nos statuts sont consultables .
IMG_0796-copie-1.JPG

 

 

Vous voulez nous rejoindre :

Téléchargez le bulletin d'adhésion ici.
Vous voulez  faire des propositions : 

Contactez nous !


William, Christelle, Alain, Thomas, Elodie 

mais aussi Elvina, Romuald, Gérard, Alain, Adrien ...  

Recherche

Savoir et Agir

Chacun a le droit de vivre dans un environnement respectueux de la santé - Constitution française

La qualité de l'air en Ile-de-France en un clic !

Signez la pétition  en cliquant ici

Pourquoi ce blog ?

- parce que le périphérique est une source importante de polluants atmosphériques néfastes à notre santé
- parce que nous sommes nombreux à vivre et à grandir près du périph : pas moins de 20 crèches, 11 écoles maternelles,  23 écoles élémentaires, 11 collèges, 13 lycées, 2 hopitaux, 27 stades et de nombreux logements, notamment HLM, sont situés entre les boulevards des maréchaux et le périph'
- parce que rien n'est définitif et que les choses peuvent changer si nous nous mobilisons !