Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 18:43

 

Le Point.fr - Publié le 04/02/2009 , article original ici par Anne Jeanblanc

Trois études confirment l'existence de liens, à court terme, entre les niveaux d'indicateurs de pollution atmosphérique, les admissions hospitalières et la mortalité.

 

 

... et sa réduction allonge la durée de vie. Trois études très récentes confirment l'existence de liens, à court terme, entre les niveaux d'indicateurs de pollution atmosphérique, les admissions hospitalières et la mortalité. Les deux premières, réalisées par le programme national de surveillance Air et Santé, ont été publiées hier dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire . La troisième est américaine et publiée dans le New England Journal of Medicine.

breveon697.jpgPour cette dernière, des chercheurs de la Brigham Young University (Provo, Utah) ont corrélé deux groupes de données relevées dans cinquante et une grandes villes des États-Unis : les modifications de concentrations moyennes des particules fines dans l'air et les changements dans l'espérance de vie des habitants, entre 1980 et 2000. Et, selon eux, si la longévité des Américains résidant dans les grandes métropoles s'est accrue de près de trois ans en vingt ans, cinq mois de cette progression sont dus à la réduction de la pollution atmosphérique. L'équipe se félicite donc que les investissements réalisés pour améliorer la qualité de l'air aient été aussi rentables.

En France, l'analyse a consisté à relier les variations d'indicateurs de santé (mortalité et hospitalisations) à celles des indicateurs d'exposition à la pollution atmosphérique (particules fines PM10, dioxyde d'azote NO2 et ozone O3) dans neuf villes françaises, de 2002 à 2004. Pour la mortalité cardiovasculaire, l'augmentation du risque de décès associée à un accroissement des taux de PM10 et de NO2 est "jusqu'à deux fois plus élevée que pour la mortalité toutes causes, notamment pour les 65 ans et plus". En revanche, aucune association significative n'a été observée avec les niveaux d'ozone, sauf pour le risque d'admission pour causes respiratoires. Ces deux études contribuent à l'amélioration des connaissances sur l'impact sanitaire de la pollution atmosphérique urbaine, "notamment par la prise en compte de la pollution particulaire, qui constitue aujourd'hui l'un des composants majeurs" de cette pollution, concluent les auteurs.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Contactez Nous En Cliquant Ici

  • : Le blog des franciliens qui respirent le périph'
  • Le blog des franciliens qui respirent le périph'
  • : Pollutions, bruit : le périphérique n'est pas qu'une voie de circulation : des milliers de personnes vivent près de lui !
  • Contact

BIENVENUE

100 000 personnes habitent et vivent à proximité du périphérique parisien. 1,3 million de véhicules circulent chaque jour sur le périph'  émettant des polluants atmosphériques néfastes à la santé jusqu'à 400m aux alentours. La pollution est 3 fois supérieure à la moyenne à moins de 150m. Des solutions existent pour diminuer la pollution : file réservée pour le covoiturage, interdiction d'accès aux véhicules les plus polluants, végétalisation, limitation de vitesse...

LOGORLP

- vous informe sur la qualité de l'air, les effets de la pollution sur la santé, les moyens de la réduire... à partir de sources sérieuses.  

- mobilise les citoyens : via la pétition Respire le périph', visites de quartier, rencontres thématiques ...

- interpelle élus et responsables : courriers, lettres ouvertes... 

- est une association Loi 1901, de franciliens, vivant ou non à proximité du périphérique et concernées par cette situation. Nos statuts sont consultables .
IMG_0796-copie-1.JPG

 

 

Vous voulez nous rejoindre :

Téléchargez le bulletin d'adhésion ici.
Vous voulez  faire des propositions : 

Contactez nous !


William, Christelle, Alain, Thomas, Elodie 

mais aussi Elvina, Romuald, Gérard, Alain, Adrien ...  

Recherche

Savoir et Agir

Chacun a le droit de vivre dans un environnement respectueux de la santé - Constitution française

La qualité de l'air en Ile-de-France en un clic !

Signez la pétition  en cliquant ici

Pourquoi ce blog ?

- parce que le périphérique est une source importante de polluants atmosphériques néfastes à notre santé
- parce que nous sommes nombreux à vivre et à grandir près du périph : pas moins de 20 crèches, 11 écoles maternelles,  23 écoles élémentaires, 11 collèges, 13 lycées, 2 hopitaux, 27 stades et de nombreux logements, notamment HLM, sont situés entre les boulevards des maréchaux et le périph'
- parce que rien n'est définitif et que les choses peuvent changer si nous nous mobilisons !