Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 20:00
Des chercheurs américains ont fait un rapprochement entre la pollution de l’air respirée par une femme enceinte et le quotient intellectuel (QI) de son futur enfant.

L’air pollué des centres urbains aurait des effets négatifs sur le développement in utero du cerveau des bébés selon une étude publiée lundi dans la revue américaine Pediatrics d’août. L’étude a porté sur 249 enfants nés de mères vivant à New York, équipées pendant 48 heures d’un dispositif de contrôle de l’air et de leur environnement. Ces personnes vivaient dans des quartiers défavorisés du nord de Manhattan et du sud du Bronx, particulièrement exposés aux gaz d’échappement des voitures, des bus et camions. Les enfants ont été soumis à des tests de QI à l’age de 5 ans.

Les plus exposés aux polluants ont eu des résultats inférieurs de 4 à 5 points à ceux des enfants moins touchés par les gaz d’échappement. D’après l’auteur de la recherche, Frederica Perera, directrice du centre sur la santé et l’environnement des enfants de l’université de Columbia, la différence est suffisante pour influer sur les résultats scolaires. Cette étude entend montrer qu’il n’y a pas que les voisins des usines laissant échapper des fumées toxiques qui seraient victimes de la pollution dans une ville. L’atmosphère urbaine recèlerait des dangers que l’on ignore. Ainsi, l’exposition à la pollution atmosphérique avant la naissance pourrait avoir les mêmes effets sur le développement du cerveau que l’exposition au plomb.

A nuancer

Cette étude est cependant à relativiser pour plusieurs raisons. Tout d’abord il n’est pas nouveau d’affirmer que de mauvaises conditions de vies ont une influence néfaste sur notre santé. D’autant que les personnes sur lesquelles l’enquête a été réalisée vivaient dans des quartiers particulièrement défavorisés et exposés aux pollutions. Ils étaient donc d’autant plus susceptibles d’avoir des problèmes de santé. De plus, l’enquête a été réalisée sur un échantillon infime de la population de New York qui n’est en rien reflet de la population américaine et encore moins du monde. On restera alors prudent quant à la portée de cette enquête en attendant des études complémentaires qui la confirmeront ou l’infirmeront.

Antoine Cardoso, le mardi 21 juillet 2009

France Soir

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Contactez Nous En Cliquant Ici

  • : Le blog des franciliens qui respirent le périph'
  • Le blog des franciliens qui respirent le périph'
  • : Pollutions, bruit : le périphérique n'est pas qu'une voie de circulation : des milliers de personnes vivent près de lui !
  • Contact

BIENVENUE

100 000 personnes habitent et vivent à proximité du périphérique parisien. 1,3 million de véhicules circulent chaque jour sur le périph'  émettant des polluants atmosphériques néfastes à la santé jusqu'à 400m aux alentours. La pollution est 3 fois supérieure à la moyenne à moins de 150m. Des solutions existent pour diminuer la pollution : file réservée pour le covoiturage, interdiction d'accès aux véhicules les plus polluants, végétalisation, limitation de vitesse...

LOGORLP

- vous informe sur la qualité de l'air, les effets de la pollution sur la santé, les moyens de la réduire... à partir de sources sérieuses.  

- mobilise les citoyens : via la pétition Respire le périph', visites de quartier, rencontres thématiques ...

- interpelle élus et responsables : courriers, lettres ouvertes... 

- est une association Loi 1901, de franciliens, vivant ou non à proximité du périphérique et concernées par cette situation. Nos statuts sont consultables .
IMG_0796-copie-1.JPG

 

 

Vous voulez nous rejoindre :

Téléchargez le bulletin d'adhésion ici.
Vous voulez  faire des propositions : 

Contactez nous !


William, Christelle, Alain, Thomas, Elodie 

mais aussi Elvina, Romuald, Gérard, Alain, Adrien ...  

Recherche

Savoir et Agir

Chacun a le droit de vivre dans un environnement respectueux de la santé - Constitution française

La qualité de l'air en Ile-de-France en un clic !

Signez la pétition  en cliquant ici

Pourquoi ce blog ?

- parce que le périphérique est une source importante de polluants atmosphériques néfastes à notre santé
- parce que nous sommes nombreux à vivre et à grandir près du périph : pas moins de 20 crèches, 11 écoles maternelles,  23 écoles élémentaires, 11 collèges, 13 lycées, 2 hopitaux, 27 stades et de nombreux logements, notamment HLM, sont situés entre les boulevards des maréchaux et le périph'
- parce que rien n'est définitif et que les choses peuvent changer si nous nous mobilisons !