22 août 2010 7 22 /08 /août /2010 16:01
La secrétaire d'Etat Chantal Jouanno a présenté, mercredi 28 juillet 2010, la politique renforcée de la qualité de l’air prévue par le Grenelle Environnement et le deuxième Plan national Santé-Environnement (2009-2013). Elle a également annoncé des assises de la qualité de l’air pour 2011.

 

Atteindre une baisse de 30% des particules à l’horizon 2015
En 20 ans, des progrès notables ont été réalisés en matière de qualité de l’air extérieur avec une diminution des émissions d’oxydes d’azote de 30% et de dioxyde de soufre de 75%. Cependant, depuis quelques années les taux de polluants stagnent et la France ne respecte toujours pas l’ensemble des objectifs d’émission et de qualité de l’air fixés par la législation européenne, notamment pour les oxydes d'azote, les particules fines et l'ozone. Les dépassements de particules seraient, selon des travaux de l’OMS, la cause de 400 000 morts prématurées par an en Europe, dont environ 42 000 en France soit 5% des décès chaque année en France.

 

Pour mémoire :


cPM25 2009 idf
Entrons dans le monde d apres2-

 

Face à ce constat, le plan particules doit prévoir des mesures pour atteindre une baisse de 30% des particules à l’horizon 2015dans les secteurs de l’industrie, du chauffage domestique et tertiaire, des transports, de l’agriculture et en cas de pics de pollution.Des zones d’actions prioritaires pour l’air (ZAPA), mesure phare du plan particules, seront expérimentées pendant trois ans pour restreindre la circulation des véhicules les plus polluants dans les agglomérations où se posent des problèmes de qualité de l’air. Un appel à projets a été lancé le 1er juillet par l’ADEME auprès des collectivités volontaires, vous le trouverez ici, nous espérons que les élus franciliens se seront largement emparés de cet outil !

Les plans de protection de l’atmosphère (PPA) devront être renforcés au niveau local afin d’élargir les actions de réduction des émissions à tous les acteurs susceptibles d’agir - usagers des transports, collectivités, industries, particuliers… -, et ceci de façon permanente ou temporelle lors d’épisodes accrus de pollution de l’air.

 C'est une bonne nouvelle car manifestement, le plan actuel est très insuffisant...

Afin de développer la surveillance de la qualité de l’air, le dispositif français de surveillance sera réorganisé d’ici fin 2010. Les Associations Agréées pour la Surveillance de la Qualité de l’Air seront régionalisées au plus tard en janvier 2012, conformément à la loi Grenelle 2. Ce dispositif sera le pilier de la surveillance de la qualité de l’air en France, garantissant une expertise de haut niveau cohérente sur l'ensemble du territoire.

Enfin, des assises de la qualité de l’air seront organisées en 2011 afin d’assurer un partage d’expériences des politiques de qualité de l’air dans notre pays, à tous les échelons. Respire le périph'! se tiendra informé de ces travaux et demande d'ores et déjà de participer à ces assises.

Sur le site du Minitère de l'écologie, on peut lire que pour Chantal Jouanno, « il est impératif de tout mettre en œuvre pour réduire les émissions de polluants réglementés, développer la surveillance et approfondir les connaissances pour améliorer la qualité de l’air ».

 

Nous sommes bien d'accord et voulons des résultats !

Partager cet article

20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 16:42

On commence en douceur après une longue absence.

 

Votre serviteur a été interviewée cet été à propos du projet de nouveau quartier Gare des Mines-Fillettes par par Simon Gouin,journaliste de dixhuitinfo.com  le webzine local du 18e arrondissement de Paris. Un article très bien fait qui explique et illustre parfaitement notre démarche : merci Simon !

 

 

arton558-7b2b4.jpg

 

Le nouveau quartier Gare des Mines-Fillettes, à cheval sur le 18e arrondissement de Paris, Saint-Denis et Aubervilliers, ne pourra pas échapper à la pollution du périphérique. C’est ce que dénonce Elodie Texier, présidente de Respire le périph’ !

Lire l'intégralité de l'article sur le site de 18 info.com

» Gare des Mines-Fillettes : la pollution du périph' en question

 

 

et bonne rentrée ....

Partager cet article

4 juillet 2010 7 04 /07 /juillet /2010 12:00

 

RESPIRE LE PERIPH'! prend des vacances

et va s'aérer les poumons dans des contrées moins hostiles.

Nous serons de retour le 20 août,

en attendant, nous vous souhaitons un bon été, moins pollué.

 

Nous reviendrons en pleine forme avec des tas d'idées :

- notre assemblée générale le samedi 4 septembre de 12h à 14h en "pique-niquant" dans un square du centre de Paris. Ce sera l'occasion de travailler au plan d'action pour 2010/2011. SAVE THE DATE !

- un beau projet pour l'automne : une balade urbaine autour du périph' pour aborder les aspects géographiques, historiques, sociologiques et bien sûr environnementaux de nos quartiers. Les élus franciliens seront invités à y participer pour être sensibilisés et nous apporter leurs réponses et soutien.

 

N'hésitez pas à nous rejoinre ou à nous faire connaitre vos idées à l'adresse

respireleperiph (@) yahoo.fr

 

Bon à savoir :

En août, une baisse de la circulation de l'ordre de 30% peut être observée dans Paris

(source : Mairie de Paris)

 

En attendant, méfiez vous des autoroutes :

cest-vacances-L-1.jpeg

 


Partager cet article

3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 16:27

 

M le préfet de la région Ile de France

29, rue Barbet de Jouy, 75700 Paris CEDEX 7


M le Préfet de Paris

17, Boulevard Morland, 75004 Paris


M le Préfet de l'Essonne
Boulevard de France, 91010 Evry cédex


M le Préfet des Hauts-de-Seine

167-177, avenue Frédéric et Irène Joliot-Curie, 92013 NANTERRE Cedex


M le Préfet dela Seine-Saint-Denis

1 esplanade Jean Moulin, 93007 BOBIGNY CEDEX

 

Objet : Actions de l'Etat pour la qualité de l'air en Ile de France


Madame le Préfet, Monsieur le Préfet,


Fin juin 2010, les stations de mesure d'Airparif  «A1» et «Périphérique d'Auteil» enregistraient leur100e dépassement de la valeur limite journalière en particules fines (PM10) pour la protection de la santé (50µg/m3en moyenne sur 1 journée), qui autorise 35 dépassements par an.100 dépassements en 165 jours !


Entre les boulevards des maréchaux et le périphérique parisien, se trouve pas moins de 20 crèches, 10 écoles maternelles, 22 écoles élémentaires, 11 collèges, 13 lycées, 2 hôpitaux, 27 stades. Sans compter les établissements qui se trouvent de l'autre coté, en petite couronne ou à proximité des autoroutes qui convergent vers celui-ci. De nombreux logements, surtout des HLM, sont également placés dans ces espaces, plus de 100 000 personnes vivent à proximité du périphérique.


RESPIRE LE PERIPH' ! , jeune association des franciliens qui respirent le périphérique et d'autres voies à circulation dense, vous interpelle. Ce courrier vous rappelle le contexte et vous demande d'agir.

 

Contexte

D'après le bilan 2009 d'Airparif, la qualité de l'air quotidienne reste insatisfaisante en Ile-de-France, plus particulièrement au cœur de l'agglomération parisienne et à proximité du trafic. On estime qu'environ 3 millions de Franciliens sont potentiellement exposés à des niveaux de pollution qui ne respectent pas la réglementation et qui de plus marquent une certaine stabilité. Après une année 2008 remarquablement favorable compte tenu de conditions météorologiques très dispersives, 2009 correspond plutôt à une année normale, qui permet de confirmer un certain nombre de tendances : notamment une stabilité des niveaux de pollution chronique. Cinq polluants sont problématiques à des degrés divers dans la région capitale, et ne respectent pas plusieurs réglementations : le dioxyde d'azote, les particules (PM10 et PM2,5), l'ozone et le benzène. En 2008, Paris était plus polluée que Londres et Berlin, selon Air Quality in Europe.(0)


En tant qu’autorités de police chargées de l'exécution du Plan de protection de l'atmosphère- PPA - (1) sur votre département, il vous revient, en vertu des textes, de vous assurer de son application afin de :

  • - faire respecter les valeurs limites d’émission de certains polluants, ce qui n'est pas le cas actuellement et depuis de nombreuses années pour le NO2, le benzène et les particules fines (PM10 et PM2,5). Or ces niveaux de pollutions sont néfastes à la santé : asthme, maladies respiratoires, accidents cardio-vasculaire et même cancers augmentent à proximité du trafic et en période de pic de pollutions. Il existe un lien à court terme significatif entre les niveaux de pollution et le nombre de décès ou d’hospitalisations. (2) De plus, en 2010, les valeurs réglementaires deviendront plus contraignantes pour le dioxyde d'azote dont l'objectif de qualité (40 µg/m3) sera alors une valeur limite à respecter, induisant un risque de contentieux avec l'Europe dans le cas contraire.

  • - mettre en œuvre les mesures règlementaires fixées par le P.P.A., et notamment les plans de déplacements obligatoire pour les « grands pôles générateurs de trafic ». Si ces plan sont nécessaires ils sont évidemment loin d'être suffisant pour atteindre le bon état de l'air attendu par nos concitoyens et assuré par la loi et la Constitution française : « Chacun a le droit de vivre dans un environnement respectueux de la santé » Charte de l'environnement rattachée à la Constitution française.

Compte tenu des niveaux de pollutions enregistrés et surtout de leur stabilité, la réglementation ne pourra vraisemblablement pas être respectée à proximité des grands axes, et même loin du trafic, dans le cœur de l'agglomération. Le NO2 reste l'enjeu principal en matière de pollution atmosphérique en Ile-de-France. Quant au dépassement de la valeur limite pour les particules PM10, il est déjà effectif depuis 2003. (0)


Causes et solutions

Le transport routier apparaît comme le secteur prépondérant dans les émissions en Ile de France de monoxyde de carbone (CO, 77 % du total), d’oxydes d’azote (NOx, 52 % du total) et de particules fines (PM10, 36 % du total). Il intervient également en première position (33 %) pour les émissions de composés organiques volatils COV (Benzène et hydrocarbures précurseurs d’ozone), devant le secteur industriel (31%) et devant l’utilisation tertiaire et domestique de solvants (19%). Pour les polluants émis par ces activités (oxydes d’azote, particules…), le cœur dense de l’agglomération parisienne, les trois départements de la petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint- Denis et Val-de-Marne) et surtout Paris, sont les zones les plus exposées en Île-de-France, ainsi que les grands axes de circulation. (3)


Le programme ERPURS a confirmé qu’il n’existe pas de seuil au-dessous duquel la pollution atmosphérique n’a pas d’effet sur la santé. Autrement dit, toute réduction des niveaux de pollution est bénéfique pour la santé.(4) Il faut donc agir ! Quelques pistes, en plus des plans de déplacement entreprise  :

- réserver des voies de circulation au covoiturage, aux taxis et véhicules prioritaires, mettre en site propre toutes les voies réservées de bus...

- réduire la vitesse à 50km/h sur le périph et à 70 sur les autoroutes qui y mènent,

- systématiser les contrôles anti-pollution,

- penser autrement l'aménagement urbain en refusant les projets sans mixité fonctionnelle,

- instaurer un/des péage(s), ce dispositif a déjà fait ses preuves dans d'autres villes d'Europe et permettent de dégager de l’espace au bénéfice des transports collectifs, taxis et de faciliter les déplacements professionnels effectués en voiture et les livraisons. (5)

- ...

 

Quels sont les moyens mis en oeuvre pour obtenir un air de bonne qualité ?
Nul doute qu'il s'agit d'un problème complexe et qu'il ne s'agit pas de stopper la circulation automobile immédiatement. Mais les solutions existent, de court, moyen et long terme et sont à la portée de l'Etat : il s'agit de faire respecter la loi. RESPIRE LE PERIPH' ! ne fait la promotion d'aucune solution en particulier, mais vous exhorte à agir enfin !


Ls autorités compétentes, préfet de la Région d’Ile-de-France et préfets des départements du cœur de agglomération parisienne, doivent prendre les mesures de police nécessaires à l’application de la règlementation relative à la protection de l’atmosphère et de la santé humaine afin d'atteindre les objectifs et respecter les normes et la loi.

L'état est responsable de cette situation, que compte-t-il mettre en œuvre pour diminuer la pollution atmosphérique en Ile-de- France et particulièrement autour des grands axes de circulations denses : boulevard périphérique, A1, A86, … ?


Notre courrier auprès des préfets concernés appelle une réponse : nous vous saurions gré de bien vouloir nous l'adresser par courrier. Ainsi nous la diffuserons et la ferons connaître sur notre Blog.


En vous remerciant de votre attention et dans l'attente de votre réponse, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l'expression de mes plus respectueuses salutations.

 

Elodie TEXIER

 Présidente de RESPIRE LE PERIPH'!


Sources :

(0) Voir l'article original, le communiqué de presse et le rapport complet sur le site d'Airparif : http://www.airparif.asso.fr/

(1) Le PPA est consultable ici : http://www.ile-de-france.drire.gouv.fr/extranet_ppa/PPA-complet-version-legere.pdf

(2) voir sur notre site la compilation des études montrant les relations santé/pllution : http://respireleperiph.over-blog.com/pages/Quels_risques_autour_du_peripherique_-2016652.html

(3) La DRIRE : Direction régionale de l'industrie, de la recherche et de l'environnement
http://www.drire.gouv.fr/ile-de-france/extranet_ppa/12pages_Gd_public_BD.pdf

(4) Programme Erpurs : http://www.airparif.asso.fr/page.php?article=santeidf&rubrique=effets

(5) Direction régionale de l'équipement d'Ile-de-France – DREIF, Une contribution sur les déplacements en Ile-de-France (2006). Le rapport est consultable ici : http://www.ile-de-france.equipement.gouv.fr/IMG/pdf/12fiches_cle5e5227.pdf

(6) Quelques exemples sur notre Blog : http://respireleperiph.over-blog.com 


Partager cet article

29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 18:43

Ca y est, le périph' a rattrapé l'A1 : 104 dépassements chacun en ce qui concerne les particules fines.

Nous avions déjà évoqué, le 8 juin, le 100e dépassement sur l'autoroute A1.

Et comme rien n'est fait... cela ne risque pas de s'arranger.

 

Respire le périph' ! va écrire un courrier aux préfets de Paris, des départements de petite couronne et de l'Ile de France, pour dénoncer cette situation inadmissible.

 

Il est vrai que la pollution problématique du moment, c'est l'ozone :

         Indice ATMO : 7 sur 10 hier, 5 aujourd'hui et 6 demain...

 

carte-29-10-2010.png

image issue du site AIRPARIF

Partager cet article

27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 12:32

logo AT

Afin de vous aider à mettre en oeuvre un PDE au sein de votre entreprise, voici quelques suggestions d’actions proposées par Les Amis de la Terre Paris sur leur site

 

Vous pourrez en découvrir une version plus détaillée en lisant le guide «réaliser un PDE» de l’ADEME (www.ademe.fr) ou en consultant le site www.pdeiledefrance.fr où figure une méthodologie plus développée et des
fiches action type qui peuvent être reprises par les entreprises pour lancer leur PDE en interne. Sur ce site figurent également des cartes qui peuvent permettre aux différentes entités de trouver des structures similaires proches pour mettre en place des actions communes et gagner en efficacité.


1- Meilleure gestion des places de stationnement
artEnjeux :
· réduire les coûts de location ou d’achat/entretien d’emplacements de stationnement des voitures des salariés
· réduire les accidents de la circulation (1ère cause d’accidents mortels parmi les accidents du travail et de trajet)
· réduire les arrêts de travail (la durée moyenne d’arrêt de travail pour un accident lié à un déplacement est de 2 mois).
Recommandations:

· réduire le nombre de places de stationnement mis à disposition de vos salariés
· définir des critères très sélectifs d’attribution (handicapés, co-voitureurs, salariés
ayant de réelles difficultés pour venir en transports en commun)
· rendre payantes les éventuelles places de stationnement attribuées aux salariés ne
respectant pas les critères
· partager les éventuelles places de stationnement résiduelles avec d’autres entreprises
avoisinantes.


2- Promotion des transports publics
1Enjeux :
· se doter d’une image plus respectueuse de l’environnement et à l’écoute des aspirations des citoyens
· réduire la consommation d’énergie génératrice d’émissions de CO2 et de gaz polluants.
Recommandations:
· offrir une information claire, mise à jour, visible dans les lieux fréquentés sur les transports en commun permettant l’accès à l’entreprise (plans, horaires)
· vendre des titres de transport et des abonnements au sein de l’entreprise
· participer financièrement au-delà des 50% de la carte orange (et cibler cette aide sur les salariés utilisant réellement les transports en commun)
· demander aux élus, à la SNCF, la RATP, au STIF des aménagements favorisant l’utilisation des transports en commun pour vos salariés (sur la base d’une enquête personnalisée) : fréquences des trains et bus, parcours des lignes de bus, qualité des espaces d’attente
· permettre la flexibilité des horaires de salariés ayant des contraintes de transport
· organiser des actions promotionnelles, informer sur la nécessité de changer les comportements.

 

3- Promotion du vélo
Convergence-Invalides-cc56aEnjeux:
· se doter d’une image plus respectueuse de l’environnement et à l’écoute des aspirations des citoyens
· réduire la consommation d’énergie génératrice d’émissions de CO2 et de gaz polluants
· améliorer la santé de ses salariés
Recommandations:
· dédier des emplacements de stationnement sécurisés et abrités près des entrées
· mettre à disposition des douches, vestiaires et casiers de rangement
· mettre à disposition des plans de trajets cyclables
· exiger des élus des aménagements supplémentaires en pistes cyclables et en parcs de stationnement près des transports publics, de réduction de la vitesse automobile (zones 30 km/h), en possibilités de combiner vélo et transports en commun (inter-modalité)
· distribuer des kits sécurité: chasubles, casques, éclairages, coupe-vents, … (au logo de votre entreprise par exemple)
· offrir des titres de transport en cas de météo défavorable
· organiser des actions promotionnelles, des journées en vélo, des loteries, des clubs cyclistes
· proposer des prêts pour l’achat de vélos, rechercher des accords avec des vendeurs de vélos
· accorder une indemnité kilométrique, des bons d’achat
· mettre en place des services de réparation / entretien des vélos (via un magasin de vélos à proximité ou par les cyclistes eux-mêmes en leur mettant à disposition un
local et des outils)
· mettre à disposition des abonnements gratuits à Velib
· promouvoir également la marche à pied en:
     o créant des chemins piétonniers dédiés et signalisés
     o sécurisant les entrées et sorties du site
     o offrant des titres de transport en cas de météo défavorable
     o informant sur les bienfaits pour la santé.


4- Promotion du covoiturage
logo covoituragefrRecommandations :

· faciliter la recherche de partenaires (associer éventuellement les entreprises voisines pour élargir les possibilités de constitution d’équipages) et développer la communication sur cette modalité
· réserver des places de stationnement aux co-voitureurs

· proposer des indemnités kilométriques, des révisions gratuites mettre à disposition une flotte de voitures ou de minibus appartenant à l’entreprise (les utilisateurs sont conducteurs à tour de rôle)
· envisager la redéfinition des horaires pour faciliter la constitution d’équipages.

 

5- Meilleure organisation des déplacements professionnels
autopartage parisRecommandations :

· définir des critères favorisant les déplacements en train plutôt qu’en avion lorsque la distance le permet
· évaluer précisément le besoin en véhicules de service et favoriser les flottes de véhicules partagés non attribués personnellement
· encourager l’utilisation de taxis ou voitures de location en complément des transports en train si nécessaire
· ne plus considérer les voitures de société comme un élément de valorisation, proposer en échange un complément de rémunération malgré l’existence de dispositions fiscales encore favorables pour l’entreprise
· envisager de nouvelles pratiques de travail qui limitent les déplacements (télétravail au domicile ou dans des sites décentralisés, visioconférences, réunions téléphoniques, horaires flexibles, semaine de 4 jours, …).
6 Organisation pour mettre en oeuvre un PDE au sein de votre entreprise

 

MISE EN OEUVRE

De la préparation du projet à la mise en place des premières mesures, un délai de 4 à 6 mois est généralement nécessaire. La démarche de mise en oeuvre d’un PDE comprend 4 étapes :
Préparer et piloter le projet :
   · définir les motivations principales de l’entreprise et des salariés
   · choisir des objectifs réalisables et précis (indicateurs de suivi)
   · déterminer les acteurs internes à l’entreprise (comité de pilotage, groupe de projet, chef de projet PDE)
   · déterminer les acteurs externes à l’entreprise (ADEME, consultants, sociétés de transport, collectivités locales, …).
Réaliser le diagnostic :
   · recueillir et analyser les données relatives aux déplacements dans l’entreprise (accessibilité, stationnement, pratiques, impacts environnementaux)
   · enquêter auprès des salariés sur leurs pratiques et leurs attentes
   · élaborer en groupe de travail des solutions envisageables
   · formaliser un diagnostic.
Elaborer le plan :
   · approfondir les solutions en concertation avec les acteurs concernés
   · définir le budget et les apports
   · formaliser le dossier et faire décider.
Mettre en oeuvre et suivre le PDE :
   · mettre en oeuvre et suivre les mesures
   · évaluer l’atteinte des objectifs
   · réaliser régulièrement des actions de communication et des recueils de témoignages.

 

Il existe des entreprises spécialisées dans le conseil qui peuvent vous aider à mettre en place votre plan de déplacements ... COMUTOECOPARTNER  ; SEQUOVIA ... ;  et même des associations :

 

Alors, n'hésitez plus !

Partager cet article

25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 17:00

Un autre levier pour diminuer la pollution : impliquer les entreprises et les associer à une réflexion globale sur les déplacements de leurs salariés pour diminuer leur impact environnemental. C'est un levier très efficace. En effet, il apparait que les plans de transport d'entreprises peuvent conduirent à une réduction entre 10 et 40% de l'autosolisme !


parking.jpg.pngLes plus fortes réductions sont visibles chez ceux qui s'appuient sur une gestion active  de leurs parkings (accès limité, tarification ou prime,...). Le succès de tels programmes dépend étroitement des tarifs pratiqués ou de la prime attribuée, mais également de facteurs externes tels la disponibilité et le prix des parking dans les environs immédiats de l'entreprise ainsi que de l'existence d'alternatives valables en matière de transport public. (source :Pistes et outils pour une gestion durable des déplacements domicile-travail )

 

 

logo ATA l’occasion de la Semaine Européenne de la Mobilité 2008, l’association « Les Amis de la Terre Paris » avait publié, dans le cadre de la diffusion de son rapport d’enquête sur les plans de déplacement des entreprises - PDE, un classement des grandes entreprises franciliennes en matière de Plans de Déplacements. Une enquête qui montre la nécessité d’une plus grande implication des entreprises, à peine deux d’entre elles obtiennent la moyenne…

 

 

L’enquête met en lumière une méconnaissance des bonnes pratiques de déplacements et des efforts insuffisants pour encourager l’usage de modes de transports alternatifs parmi les entreprises interviewées.

Sur les quarante entreprises interrogées, seules deux d’entre elles obtiennent la moyenne, et seulement un tiers a engagé une démarche de type PDE, ce qui souligne la nécessité d’une plus grande mobilisation des entreprises.

Les réponses fournies, même si elles permettent de dégager certaines bonnes pratiques et outils intéressants, font également apparaître des marges de progrès importantes, en particulier dans

- l’organisation des déplacements professionnels : élé-travail, vidéo-conférence, promotion du train au dépend de l’avion ou de la voiture de société...

- dans la promotion du vélo, ou encore des transports publics  : remboursement de la carte orange au-delà de 50% par exemple, rendre payant les parkings de l'entreprise.

 

L’association rappelle que la mise en œuvre de PDE offre des avantages économiques, sociaux et environnementaux aux entreprises et à leurs salariés. Selon Claude Bascompte, le Président de l’association, « Les PDE ne pourront avoir un impact sur la maîtrise du changement climatique et l’amélioration de la qualité de l’air que s’ils se généralisent avec des obligations de résultat ».

 

Le rapport complet est téléchargeable ci-dessous sur le site des Amis de la Terre

 

Un nouvelle enquête est en cours pour actualiser ce travail.

Partager cet article

23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 10:28

Quel rapport avec le périph' , me direz vous ...

banane-martinique.JPG

 

Tous les responsables (politiques et Etat) savent.  Ils savent, depuis longtemps, les risques encourus par ceux qui sont au contacts d'un environnement dégradé, mais ils ne font rien...

 

"D'énormes erreurs ont été commises, qui rappellent furieusement les grands enjeux de sécurité sanitaires des années 1980 et 1990: hormone de croissance, vache folle, etc.", dit le professeur William Dab, à propos de l'affaire du clorodécone.


Un jour, ce sera le tour du périph' et de ses habitants... mais se sera trop tard pour beaucoup d'entre eux...

 

 


Extraits choisi de l'article du Monde, article complet consultable ici  :


La France n'en a pas fini avec les scandales de sécurité sanitaire. Pendant vingt ans, de 1973 à 1993, un insecticide, le chlordécone, a été utilisé en Martinique et en Guadeloupe pour lutter contre le charançon de la banane, entraînant durablement une pollution des sols et une exposition d'une partie de la population. ( ...) Interdit en métropole en 1990, le pesticide a été utilisé par dérogation en Guadeloupe et en Martinique jusqu'en 1993, alors que les Etats-Unis l'avaient proscrit depuis 1976. (...) "Des rapports parlementaires l'on déjà pointé: le ministère de l'agriculture n'a pas correctement traité les signaux scientifiques sur les dangers de la pollution et de l'exposition au chlordécone. Il y a eu un retard dans la prise de conscience et l'action", poursuit le professeur Dab. (...) En 2004, le chlordécone a été enfin pris en compte dans le Plan national santé environnement.  (...) Selon les résultats de l'étude Karuprostate conduite par Luc Multigner et l'équipe de l'Inserm U625 et du service d'urologie du CHU de Pointe-à-Pitre, le risque de survenue du cancer de la prostate augmente avec les niveaux croissants de chlordécone dans le sang. L'exposition au pesticide est associée à un risque augmenté de la maladie (la probabilité de cancer de la prostate est multipliée par 1,8) chez les sujets ayant des concentrations sanguines supérieures à 1µg/l. (...) Ce résultat tient beaucoup plus à la consommation de produits alimentaires contaminés qu'à la manipulation de la molécule par les ouvriers agricoles. "De la présomption d'innocence, on est passé à la présomption de culpabilité", affirme le professeur Pascal Blanchet, chef du service d'urologie au CHU de Pointe-à-Pitre et coauteur de l'étude.

par Paul Benkimoum avec Eddy Nedelkovsi (à Pointe-à-Pitre)

Partager cet article

22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 17:00

miniatureAnime_velorutionUniverselle_130x130.gif

 

Imaginez ce que devient la rue lorsque les cyclistes deviennent suffisamment nombreux pour imposer leur rythme à la circulation motorisée...

Pour cela il faut qu’une masse critique soit atteinte.

À l’appel du collectif Velorution, des cyclistes du monde entier se donneront rendez-vous dans la capitale française pour célébrer la joie de vivre à vélo, et le plaisir de circuler sans contrainte. 4 RDV à retenir sur 4 jours entre Pique-nique et projections.

 

Jeudi 1 juillet
- 22h30 : Masse critique nocturne lumineuse : sortez les lumières et tout ce qui brille !! Départ : jardin Tino Rossi 75005 Paris.

Vendredi 2 juillet
- 18h00 : Masse critique ! Départ : esplanade des Invalides 75007 Paris vers mairie du IIè.

Samedi 3 juillet
- 15h00 : LA grosse masse critique Paris est à nous   RESPIRELE PERIPH'! sera là !!!

Dimanche 4 juillet
- 14h00 : masse critique. Départ : jardin de la porte des Lilas 75020 Paris.

 

Pour 2010, Paris s’offre une bouffée d’air pur et de bonheur en accueillant sa première Masse Critique Universelle !

La masse critique est une célébration de la culture cycliste dans tous ses états. Pour le temps d’un weekend nous deviendrons le trafic dans la joie et la bonne humeur ! Ce sera [aussi] l’occasion de dénoncer un système entièrement basé sur l’utilisation des véhicules motorisés.

La bicyclette est non seulement source de plaisir, mais elle est aussi une alternative à nos modes de vie supersoniques et aux nombreux problèmes posés par les véhicules motorisés.

Pendant ces quatre jours de fête, des cyclistes du monde entier se donneront rendez-vous pour célébrer la joie de vivre à vélo, et le plaisir de circuler sans contrainte.

Rendez vous les 1, 2, 3 & 4 juillet 2010, pour une fête dont Paris se souviendra...

 

Retrouvez ici, le programme complet sur le site des organisateurs

 

 

 

Partager cet article

21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 18:10

Le péage urbain pourra être expérimenté en France - Liberation 16/06/10 , article original ici

cours Ecole primaire + stade L'Assemblée nationale l'avait supprimée, la commission mixte paritaire l'a rétablie. Ce mercredi après-midi, la possibilité d'expérimenter les péages urbains a été réintroduite dans la loi Grenelle 2 en commission mixte paritaire, par un vote de dix députés et sénateurs contre deux (et deux abstentions). L'outil, chargé d'améliorer la régulation routière et la qualité de l'air, ne concerne que les villes de plus de 300.000 habitants. Il avait été critiqué par le PS pour qui le péage urbain est un «nouvel octroi», qui «dresse une barrière de plus entre les centres-ville et leurs banlieues» selon la députée parisienne Annick Lepetit.

Le sénateur UMP Louis Nègre, qui avait porté le projet au Sénat, refuse cette vision: «Le mot péage est un mot qui peut faire peur, provoquant des réactions de rejet compréhensibles. Moi, il a fallu que je fasse un tour d'Europe des systèmes pour avoir une opinion forte. Le péage urbain n'est pas la panacée universelle, ce n'est qu'un outil mais c'est un bon outil.» Pour le sénateur des Alpes-Maritimes, le péage urbain a un triple avantage: fluidité de la circulation, amélioration de la santé
publique en diminuant la pollution, et financements supplémentaires à destination des transports publics. Louis Nègre souligne par ailleurs qu'à Londres comme à Stockholm, où des péages de natures différentes sont en place, le dispositif a survécu aux alternances politiques.

Une douzaine de villes concernées en France

Le gouvernement avait beaucoup tergiversé sur le sujet: la mesure était prévue dans la version initiale du projet mais avait été retirée avant sa présentation officielle. «Ce n'est pas un sujet tabou, il ne faut pas avoir de position idéologique», avait plaidé Chantal Jouanno, secrétaire d'Etat à l'Ecologie, pendant la campagne régionale. Et la semaine dernière, le secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau s'était montré plutôt favorable à l'idée... mais sans vouloir trop influencer les parlementaires: «Le gouvernement ne considère pas que c'est une mauvaise idée, sinon il aurait fait part de son opposition. Mais il ne dit pas oui ou non, il laisse le Parlement se prononcer.» Ce qu'il a donc fait ce mercredi.

L'article de loi encadre la mesure: il ne s'agirait de toute façon que d'expérimentations, auprès de collectivités volontaires, qui devront être précédées d'une enquête publique à charge et à décharge, et ne seront possibles que dans les agglomérations qui possèdent déjà un minimum d'infrastructures de transport en commun. Avec le seuil de 300.000 habitants, une douzaine de villes seraient concernées en France. Pour l'instant, aucune ne s'est officiellement manifestée pour tenter l'expérience. Mais l'Association des maires de grandes villes de France, présidée par le socialiste Michel Destot, a salué l'adoption de la mesure, «un dispositif supplémentaire au service de la mobilité urbaine», précisant cependant que «ce droit à l'expérimentation ne doit pas être socialement discriminant». Le texte définitif de la loi Grenelle doit encore être voté à la fin du mois.

  Liberation 16/06/10 , article original ici

Partager cet article

Contactez Nous En Cliquant Ici

  • : Le blog des franciliens qui respirent le périph'
  • Le blog des franciliens qui respirent le périph'
  • : Pollutions, bruit : le périphérique n'est pas qu'une voie de circulation : des milliers de personnes vivent près de lui !
  • Contact

BIENVENUE

100 000 personnes habitent et vivent à proximité du périphérique parisien. 1,3 million de véhicules circulent chaque jour sur le périph'  émettant des polluants atmosphériques néfastes à la santé jusqu'à 400m aux alentours. La pollution est 3 fois supérieure à la moyenne à moins de 150m. Des solutions existent pour diminuer la pollution : file réservée pour le covoiturage, interdiction d'accès aux véhicules les plus polluants, végétalisation, limitation de vitesse...

LOGORLP

- vous informe sur la qualité de l'air, les effets de la pollution sur la santé, les moyens de la réduire... à partir de sources sérieuses.  

- mobilise les citoyens : via la pétition Respire le périph', visites de quartier, rencontres thématiques ...

- interpelle élus et responsables : courriers, lettres ouvertes... 

- est une association Loi 1901, de franciliens, vivant ou non à proximité du périphérique et concernées par cette situation. Nos statuts sont consultables .
IMG_0796-copie-1.JPG

 

 

Vous voulez nous rejoindre :

Téléchargez le bulletin d'adhésion ici.
Vous voulez  faire des propositions : 

Contactez nous !


William, Christelle, Alain, Thomas, Elodie 

mais aussi Elvina, Romuald, Gérard, Alain, Adrien ...  

Recherche

Savoir et Agir

Chacun a le droit de vivre dans un environnement respectueux de la santé - Constitution française

La qualité de l'air en Ile-de-France en un clic !

Signez la pétition  en cliquant ici

Pourquoi ce blog ?

- parce que le périphérique est une source importante de polluants atmosphériques néfastes à notre santé
- parce que nous sommes nombreux à vivre et à grandir près du périph : pas moins de 20 crèches, 11 écoles maternelles,  23 écoles élémentaires, 11 collèges, 13 lycées, 2 hopitaux, 27 stades et de nombreux logements, notamment HLM, sont situés entre les boulevards des maréchaux et le périph'
- parce que rien n'est définitif et que les choses peuvent changer si nous nous mobilisons !
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog