Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 17:19

Un article complet sur les enjeux et les prooductions des Assises de l'air qui se sont tenues la semaine dernière.`

France Info - 6 avril 2011 - Cécile Quéguine - Original ici.

 

Le projet ne sera au démarrage qu’un test : interdire dans le centre de huit grandes villes françaises la circulation des véhicules les plus polluants. Ceux-ci -près de 10 millions, selon le Parisien- seront sans doute affublés d’une nouvelle vignette, leur fermant d’office les Zapa (entendez Zone d’actions prioritaires pour l’air). La liste de ces voitures non grata a été rendue publique aujourd’hui aux 1ères Assises nationales de la qualité de l’air.

L’expérimentation est censée durer trois ans. Huit agglomérations (Paris, Saint-Denis, Lyon, Grenoble, Clermont-Ferrand, Bordeaux, Nice et Aix-en-Provence) se sont portées volontaires pour bannir les vieilles guimbardes de leur centre, rebaptisé pour l’occasion Zapa, comme Zone d’actions prioritaires pour l’air.

Le principe de ce dispositif qui existe déjà dans 180 villes européennes avait été acté à l’occasion du Grenelle de l’environnement. Ne restait plus qu’à désigner les véhicules à bannir. Nathalie Kosciusko-Morizet présentait ce matin un projet de nomenclature censé définir qui des deux-roues, voitures, utilitaires ou camions doit être considéré comme polluant.

La nomenclature classe les véhicules, dans chaque catégorie, sur une échelle de A à D en fonction de leur degré d’émission de particules fines. C’est la lettre D qui vous tiendrait à distance des centres urbains. D attribué d’office aux voitures mises en circulation avant 1997 ou aux scooters et motos datant d’avant 2004. Ce pourrait, selon Le Parisien, représenter près de 10 millions de véhicules en France, même si des dérogations restent possibles, notamment pour les véhicules prioritaires.

  Voitures polluantes bannies des centres-ville : "à la reconquête de la qualité de l’air dans les zones urbaines" Nathalie Kosciusko-Morizet a dressé la liste des véhicules visés ce matin  (0'54")
   

Les huit villes candidates n’ont pas levé le doigt par hasard. La plupart sont déjà surveillées du coin de l’œil par Bruxelles pour non-respect des normes de qualité de l’air. Des contentieux qui pourraient valoir à la France de lourdes amendes.
Mais chacune de ces agglomérations pourra établir ses propres règles. Décider du périmètre de la Zapa, qui rentre ou pas, quelle alternative (des parkings-relais aux portes de la ville ?). A Paris notamment, il est question de ne pas se cantonner aux particules fines, mais de stigmatiser aussi les véhicules qui émettent du CO². Ceci élargirait le parc interdit aux 4X4 et grosses berlines.

HICULES-POLLUANTS-Q-01-8987f.jpg 

42.000 morts prématurées

L’expérimentation est censée commencer en 2012. Mais au vu du nombre de questions qui ne sont pas encore tranchées, il est probable que la mise en œuvre de ces Zapa ait un peu de retard à l’allumage.

 

Quand on se réfère pourtant aux indicateurs de l’OMS, on en déduit qu’il y a urgence : l’Organisation mondiale de la santé estime qu’il y aurait 42.000 morts prématurées en France chaque année, à cause de la qualité de l’air. Les particules fines dans l’atmosphère, générées pour moitié par le trafic automobile, pénètrent jusqu’à 85% dans les voies respiratoires. Les Zapa qui existent déjà en Europe n’ont pas entraîné "la disparition de la pollution, selon l’Ademe, mais une vraie diminution des particules".

À Londres, la qualité de l’air semble en effet s’être améliorée. Londres qui a mis en place en Grande-Bretagne un système assez similaire. La capitale britannique a instauré en 2003 un péage urbain pour lutter contre la pollution, puis "une zone de faible émission" concernant les poids-lourds.

  La lutte contre la pollution automobile pratiquée à Londres Précisions de Franck Mathevon  (0'45")
   

Cécile Quéguine

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Adrien 22/04/2011 11:18



Je suppose que l'interdiction ne touchera que Paris intra muros, et pas le périphérique ni les villes de banlieue proche, tout aussi polluées ?



Contactez Nous En Cliquant Ici

  • : Le blog des franciliens qui respirent le périph'
  • Le blog des franciliens qui respirent le périph'
  • : Pollutions, bruit : le périphérique n'est pas qu'une voie de circulation : des milliers de personnes vivent près de lui !
  • Contact

BIENVENUE

100 000 personnes habitent et vivent à proximité du périphérique parisien. 1,3 million de véhicules circulent chaque jour sur le périph'  émettant des polluants atmosphériques néfastes à la santé jusqu'à 400m aux alentours. La pollution est 3 fois supérieure à la moyenne à moins de 150m. Des solutions existent pour diminuer la pollution : file réservée pour le covoiturage, interdiction d'accès aux véhicules les plus polluants, végétalisation, limitation de vitesse...

LOGORLP

- vous informe sur la qualité de l'air, les effets de la pollution sur la santé, les moyens de la réduire... à partir de sources sérieuses.  

- mobilise les citoyens : via la pétition Respire le périph', visites de quartier, rencontres thématiques ...

- interpelle élus et responsables : courriers, lettres ouvertes... 

- est une association Loi 1901, de franciliens, vivant ou non à proximité du périphérique et concernées par cette situation. Nos statuts sont consultables .
IMG_0796-copie-1.JPG

 

 

Vous voulez nous rejoindre :

Téléchargez le bulletin d'adhésion ici.
Vous voulez  faire des propositions : 

Contactez nous !


William, Christelle, Alain, Thomas, Elodie 

mais aussi Elvina, Romuald, Gérard, Alain, Adrien ...  

Recherche

Savoir et Agir

Chacun a le droit de vivre dans un environnement respectueux de la santé - Constitution française

La qualité de l'air en Ile-de-France en un clic !

Signez la pétition  en cliquant ici

Pourquoi ce blog ?

- parce que le périphérique est une source importante de polluants atmosphériques néfastes à notre santé
- parce que nous sommes nombreux à vivre et à grandir près du périph : pas moins de 20 crèches, 11 écoles maternelles,  23 écoles élémentaires, 11 collèges, 13 lycées, 2 hopitaux, 27 stades et de nombreux logements, notamment HLM, sont situés entre les boulevards des maréchaux et le périph'
- parce que rien n'est définitif et que les choses peuvent changer si nous nous mobilisons !