Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 21:08

Rencontres scientifiques de l'Afsset : des études montrent que les foetus et les enfants à la maison et à l'école sont atteints par la pollution auto

Par Séverine Alibeu - le Dimanche 17 février 2008 , l'original est ici

 

L'Agence française de sécurité sanitaire et de l'environnement et du travail (Afsset) a comme objectif de contribuer à assurer la sécurité sanitaire dans l'ensemble des milieux de vie en évaluant les risques sanitaires liés à l’environnement en général et à l'environnement professionnel en particulier (la maison, l'école, le bureau...). Elle a organisé le 14 février 2008 une journée de rencontres scientifiques et de discussions intitulée "Pollution de l'air intérieur : sources, polluants et impacts sanitaires." Des études démontrent que l'exposition aux polluants atmosphériques provoquerait des maladies respiratoires chez l'enfant et un développement plus réduit du foetus chez la femme enceinte.

Rémy Slama a dirigé une équipe de l'Inserm sur le sujet suivant : le foetus et son environnement pollué. Il détaille l'étude : "L'enfant à naître est exposé aux polluants atmosphériques de l'environnement de sa mère qui franchissent la barrière placentaire. S'intéressant à l'effet sur la croissance foetale du benzène (composé organique volatil (COV) présent dans les vapeurs d’essence), un cancérogène reconnu, l'exposition à proximité immédiate de la femme enceinte a été mesurée avec un échantillonneur porté par 284 femmes de Nancy et de Poitiers durant sept jours. Le périmètre crânien a été mesuré durant la grossesse et après la naissance, en ajustant les données en fonction d'éléments tels que le sexe de l'enfant ou l'exposition au tabagisme passif. Les femmes étaient non fumeuses, pour ne pas fausser le résultat. Il est apparu une diminution de "3 à 4 mm" du périmètre crânien de l'enfant pour les femmes les plus exposées au benzène par rapport à celles qui l'étaient le moins. Cette diminution pourrait être due aussi à d'autres polluants environnementaux corrélés à l'exposition au benzène, notamment les polluants atmosphériques issus du trafic routier."

Isabella Annesi-Maesano, épidémiologiste, a encadré d'autres scientifiques de l'Inserm pour une étude sur l'impact de la pollution sur les écoliers. Le bilan : "L'étude, réalisée à Créteil, Reims, Strasbourg, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Marseille, a concerné plus de 5 000 enfants. Elle a fait apparaître une corrélation entre la pollution de la classe et la santé allergique et respiratoire des enfants. Un sur trois était fortement exposé en classe aux polluants atmosphériques. Cette forte exposition est significativement liée à un problème de santé : rhinites allergiques pour le dioxyde d'azote, asthme pour les particules fines... J'ai noté en particulier un taux très élevé de formaldéhyde dans une classe de Strasbourg qui a dû être fermée."

Isabelle Momas, de Paris V, a mené une autre étude. Voici les résultats : "Cette étude, qui a concerné 200 bébés franciliens, a évalué l'environnement domestique d'un nouveau-né et a établi la concentration de huit aldéhydes (éthanol) dans l'air de sa chambre. La quantité de ces polluants augmente nettement s'il y a des meubles en panneaux de particules ou des sols vitrifiés ou stratifiés depuis moins d'un an. Elle s'élève aussi quand il fait chaud dehors, si la pièce est humide et si elle manque d'aération." Retrouvez toutes les études de l'Afsset sur son site Internet : www.afsset.fr.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Contactez Nous En Cliquant Ici

  • : Le blog des franciliens qui respirent le périph'
  • Le blog des franciliens qui respirent le périph'
  • : Pollutions, bruit : le périphérique n'est pas qu'une voie de circulation : des milliers de personnes vivent près de lui !
  • Contact

BIENVENUE

100 000 personnes habitent et vivent à proximité du périphérique parisien. 1,3 million de véhicules circulent chaque jour sur le périph'  émettant des polluants atmosphériques néfastes à la santé jusqu'à 400m aux alentours. La pollution est 3 fois supérieure à la moyenne à moins de 150m. Des solutions existent pour diminuer la pollution : file réservée pour le covoiturage, interdiction d'accès aux véhicules les plus polluants, végétalisation, limitation de vitesse...

LOGORLP

- vous informe sur la qualité de l'air, les effets de la pollution sur la santé, les moyens de la réduire... à partir de sources sérieuses.  

- mobilise les citoyens : via la pétition Respire le périph', visites de quartier, rencontres thématiques ...

- interpelle élus et responsables : courriers, lettres ouvertes... 

- est une association Loi 1901, de franciliens, vivant ou non à proximité du périphérique et concernées par cette situation. Nos statuts sont consultables .
IMG_0796-copie-1.JPG

 

 

Vous voulez nous rejoindre :

Téléchargez le bulletin d'adhésion ici.
Vous voulez  faire des propositions : 

Contactez nous !


William, Christelle, Alain, Thomas, Elodie 

mais aussi Elvina, Romuald, Gérard, Alain, Adrien ...  

Recherche

Savoir et Agir

Chacun a le droit de vivre dans un environnement respectueux de la santé - Constitution française

La qualité de l'air en Ile-de-France en un clic !

Signez la pétition  en cliquant ici

Pourquoi ce blog ?

- parce que le périphérique est une source importante de polluants atmosphériques néfastes à notre santé
- parce que nous sommes nombreux à vivre et à grandir près du périph : pas moins de 20 crèches, 11 écoles maternelles,  23 écoles élémentaires, 11 collèges, 13 lycées, 2 hopitaux, 27 stades et de nombreux logements, notamment HLM, sont situés entre les boulevards des maréchaux et le périph'
- parce que rien n'est définitif et que les choses peuvent changer si nous nous mobilisons !