Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 11:26

Retrouvez l'article original ici 

velo.pngLa pratique du vélo en France constitue un atout économique non négligeable qui dispose de marges de progression conséquentes par rapport aux pays voisins, estime une étude présentée vendredi à Strasbourg.


Selon une étude, la pratique du vélo en France constitue un atout économique non négligeable qui dispose de marges de progression conséquentes par rapport aux pays voisins. L'étude, présentée vendredi à Strasbourg, évalue notamment à 5,6 milliards d'euros l'impact du vélo sur la santé en France. (Reuters/Mal Langsdon)

Avec 87 kilomètres parcourus en moyenne par habitant et par an, les Français sont très loin des Néerlandais, qui en font 800 à 1.000, mais aussi du "peloton" où l'on trouve notamment Allemands, Belges et Suisses, crédités de 250 à 500 km par an.

"La France est dans le 'grupetto' de l'Europe (groupe de coureurs qui tentent de rattraper le peloton)", estime Nicolas Mercat, chef de projet au cabinet Altermodal-Indiggo, qui a réalisé cette étude pour le coordinateur interministériel pour le développement de l'usage du vélo, Hubert Peigné.

Cette pratique, qui représente 2,8% des déplacements en France et concerne 40% de la population, génère un chiffre d'affaires annuel de 4,5 milliards, selon cette étude présentée lors du congrès de la Fédération des usagers de la bicyclette.

La majeure part, 44%, revient il est vrai au tourisme, devant le commerce (32%), l'industrie (8%) et le BTP (7%) pour les aménagements cyclables. Le nombre d'emplois liés au vélo serait de 35.000 dont 48% pour le tourisme.

Les vélos en libre-service apparus ces dernières années représentent à eux seuls un marché annuel de 150 millions d'euros et 1.200 emplois avec un bilan économique parfois discutable mais un impact réel sur la pratique des habitants.

Celle-ci a augmenté de 300% à Lyon entre 1995 et 2006, de 200% à Paris entre 1991 et 2001.

 

LE VÉLO, SOLUTION POUR LE TROU DE LA SÉCURITÉ SOCIALE

A côté des dépenses, l'usage de la petite reine se traduit également en économies.

"S'il y a une chose à retenir, c'est son impact sur la santé publique", souligne Nicolas Mercat.

S'appuyant sur une étude danoise basée elle-même sur une méthodologie de l'OMS, il évalue à 5,6 milliards d'euros l'impact du vélo sur la santé en France.

Trente minutes de coups de pédale par jour seraient suffisantes pour réduire d'un tiers les risques de mortalité. Cette pratique régulière serait bonne contre les maladies cardio-vasculaires, certains cancers, l'obésité, le diabète de type II et même la dépression.

L'étude se conclut par des objectifs, notamment celui de rejoindre le "peloton" en portant d'ici 2020 la part modale du vélo dans les déplacements entre 12 et 15% et en atteignant une moyenne de 250 à 350 kilomètres par an et par personne.

Strasbourg, championne hexagonale, n'en est qu'à 8%.

L'étude prône de quadrupler le kilométrage d'aménagements cyclables dans les villes pour atteindre 60.000 kilomètres.

"Avec 350 kilomètres en vélo par an et par habitant, il n'y a plus de trou de la sécurité sociale", assure Nicolas Mercat.

 

Par Reuters, publié le 23/04/2010 à 18:53

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Contactez Nous En Cliquant Ici

  • : Le blog des franciliens qui respirent le périph'
  • Le blog des franciliens qui respirent le périph'
  • : Pollutions, bruit : le périphérique n'est pas qu'une voie de circulation : des milliers de personnes vivent près de lui !
  • Contact

BIENVENUE

100 000 personnes habitent et vivent à proximité du périphérique parisien. 1,3 million de véhicules circulent chaque jour sur le périph'  émettant des polluants atmosphériques néfastes à la santé jusqu'à 400m aux alentours. La pollution est 3 fois supérieure à la moyenne à moins de 150m. Des solutions existent pour diminuer la pollution : file réservée pour le covoiturage, interdiction d'accès aux véhicules les plus polluants, végétalisation, limitation de vitesse...

LOGORLP

- vous informe sur la qualité de l'air, les effets de la pollution sur la santé, les moyens de la réduire... à partir de sources sérieuses.  

- mobilise les citoyens : via la pétition Respire le périph', visites de quartier, rencontres thématiques ...

- interpelle élus et responsables : courriers, lettres ouvertes... 

- est une association Loi 1901, de franciliens, vivant ou non à proximité du périphérique et concernées par cette situation. Nos statuts sont consultables .
IMG_0796-copie-1.JPG

 

 

Vous voulez nous rejoindre :

Téléchargez le bulletin d'adhésion ici.
Vous voulez  faire des propositions : 

Contactez nous !


William, Christelle, Alain, Thomas, Elodie 

mais aussi Elvina, Romuald, Gérard, Alain, Adrien ...  

Recherche

Savoir et Agir

Chacun a le droit de vivre dans un environnement respectueux de la santé - Constitution française

La qualité de l'air en Ile-de-France en un clic !

Signez la pétition  en cliquant ici

Pourquoi ce blog ?

- parce que le périphérique est une source importante de polluants atmosphériques néfastes à notre santé
- parce que nous sommes nombreux à vivre et à grandir près du périph : pas moins de 20 crèches, 11 écoles maternelles,  23 écoles élémentaires, 11 collèges, 13 lycées, 2 hopitaux, 27 stades et de nombreux logements, notamment HLM, sont situés entre les boulevards des maréchaux et le périph'
- parce que rien n'est définitif et que les choses peuvent changer si nous nous mobilisons !