Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 14:37

fleur

L'INstitut de l’Information Scientifique et Technique du CNRS (INIST-CNRS) facilite l’accès aux résultats issus des différents champs de la recherche mondiale. L’INIST s’appuie sur l’une des plus importantes collections de publications scientifiques d’Europe pour proposer toute une gamme de services de recherche d’information.voici une des docuemnts consultable, au sujet des jardins potagers en ville. 

Conclusion plutôt que des légumes, plantez des fleurs ! En plus c'est beau et bon pour la biodiversité...





Résumé

En ville, les délaissés fonciers, les surlargeurs et les dépendances vertes des infrastructures routières constituent des sites potentiels pour aménager des jardins familiaux qui sont des lieux très prisés des jardiniers. Le rapport d'étude tente de répondre à la question de savoir si les jardins familiaux installés en bordure des grands axes de circulation (autoroutes, rocades, voies express) sont susceptibles d'être exposés à une pollution d'origine routière de proximité, sachant que la plupart des voies rapides urbaines connaissent des trafics importants, de l'ordre de plusieurs milliers de véhicules par jour (>50 000 véhicules par jour). Après avoir dressé un panorama des polluants routiers que l'on trouve communément aux abords des infrastructures routières, précisé leur comportement dans les sols, détaillé leur mode de transfert dans les végétaux, Olivier Massounie a voulu vérifier si les sols et, a fortiori les légumes cultivés dans des jardins familiaux témoins, situés à Montigny-lès-Metz (A31), Reims (A4) et Strasbourg (RN4, rocade A35), risquaient d'être contaminés par des polluants d'origine routière. Ce rapport d'étude démontre que certaines carottes de sols, régulièrement espacées depuis la bande d'arrêt d'urgence jusqu'à une distance de 60 mètres à l'intérieur des jardins, accumulent de fortes concentrations en plomb (200 à 300 mg/kg matière sèche) qui dépassent de 2 à 3 fois les teneurs maximales admissibles dans les sols à vocation agricole fixées par l'arrêté ministériel du 8 janvier 1998. De plus, certains prélèvements réalisés sur des parcelles de ray-grass et des carrés de laitues montrent également une contamination des tissus végétaux par le plomb, alors que cet additif est désormais interdit dans les carburants depuis janvier 2000 et que l'essence sans plomb a été mise sur le marché dès 1993. D'autre part, l'étude met en évidence que des échantillons de sols possèdent, ici ou là, de fortes teneurs en hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) qui sont des composés organiques volatils soupçonnés d'avoir des effets mutagènes. Ainsi, après plusieurs années de relargage des micro-polluants routiers dans l'air, les jardins familiaux aménagés aux abords des voies rapides urbaines sont donc soumis à une pollution de proximité et de fond. Les flux de polluants routiers sont dus aux retombées des aérosols provenant des gaz d'échappement, aux apports des éléments traces métalliques émis par l'usure des véhicules, à l'abrasion des revêtements et des glissières de sécurité, aux lessivages des produits d'entretien des routes : fondants contre le verglas, désherbants contre les mauvaises herbes. La pollution routière se traduit par des dépôts atmosphériques de plomb, de cadmium, de zinc, d'hydrocarbures aromatiques polycycliques.

Auteur(s) / Author(s)

Massounie Olivier ;

Affiliation(s) du ou des auteurs / Author(s) Affiliation(s)

Ministère de l'équipement, des transports et du logement, Centre d'études sur les réseaux, les transports, l'urbanisme et les constructions publiques, Lyon, FRANCE
Ministère de l'équipement, des transports et du Logement, Direction de la sécurité et de la circulation routières, Puteaux, FRANCE
Ministère de l'équipement des transports et du logement, Service d'études techniques des routes et autoroutes, Bagneux, FRANCE

Rapport
2002  [Note(s) :  [72 p.]] (bibl.: 2 p. 1/2) Illustration : Figure ; Tableau ;
Numéro de rapport : CERTU - 02-01 ; ISRN : CERTU/RE--02-01--FR ;

lien d'origine : http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=208072

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Contactez Nous En Cliquant Ici

  • : Le blog des franciliens qui respirent le périph'
  • Le blog des franciliens qui respirent le périph'
  • : Pollutions, bruit : le périphérique n'est pas qu'une voie de circulation : des milliers de personnes vivent près de lui !
  • Contact

BIENVENUE

100 000 personnes habitent et vivent à proximité du périphérique parisien. 1,3 million de véhicules circulent chaque jour sur le périph'  émettant des polluants atmosphériques néfastes à la santé jusqu'à 400m aux alentours. La pollution est 3 fois supérieure à la moyenne à moins de 150m. Des solutions existent pour diminuer la pollution : file réservée pour le covoiturage, interdiction d'accès aux véhicules les plus polluants, végétalisation, limitation de vitesse...

LOGORLP

- vous informe sur la qualité de l'air, les effets de la pollution sur la santé, les moyens de la réduire... à partir de sources sérieuses.  

- mobilise les citoyens : via la pétition Respire le périph', visites de quartier, rencontres thématiques ...

- interpelle élus et responsables : courriers, lettres ouvertes... 

- est une association Loi 1901, de franciliens, vivant ou non à proximité du périphérique et concernées par cette situation. Nos statuts sont consultables .
IMG_0796-copie-1.JPG

 

 

Vous voulez nous rejoindre :

Téléchargez le bulletin d'adhésion ici.
Vous voulez  faire des propositions : 

Contactez nous !


William, Christelle, Alain, Thomas, Elodie 

mais aussi Elvina, Romuald, Gérard, Alain, Adrien ...  

Recherche

Savoir et Agir

Chacun a le droit de vivre dans un environnement respectueux de la santé - Constitution française

La qualité de l'air en Ile-de-France en un clic !

Signez la pétition  en cliquant ici

Pourquoi ce blog ?

- parce que le périphérique est une source importante de polluants atmosphériques néfastes à notre santé
- parce que nous sommes nombreux à vivre et à grandir près du périph : pas moins de 20 crèches, 11 écoles maternelles,  23 écoles élémentaires, 11 collèges, 13 lycées, 2 hopitaux, 27 stades et de nombreux logements, notamment HLM, sont situés entre les boulevards des maréchaux et le périph'
- parce que rien n'est définitif et que les choses peuvent changer si nous nous mobilisons !