Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 18:20

Le jeudi 26 janvier 2012

Sur le site d'Airparif

 

Dix ans après le projet Life « Résolution », qui faisait le point sur les niveaux de dioxyde d’azote dans l’agglomération parisienne, avec la première cartographie fine du NO2 ambiant, une campagne de mesure de même ampleur a été réalisée en 2010 dans le cœur dense de l’agglomération.

 

04050811 pollutx1pe2Comme toutes les grandes métropoles, l’agglomération parisienne connaît une pollution importante en dioxyde d’azote, un bon indicateur du trafic routier. Constaté depuis plusieurs années, le dépassement de la valeur limite annuelle de ce polluant dans le centre de l’agglomération, concerne des millions de Franciliens qui y résident et y travaillent.

 

Cette fois, la cartographie fine de la pollution atmosphérique combine la pollution ambiante et l’impact du trafic routier. Ce nouveau « zoom » confirme que la pollution ambiante diminue au fur et à mesure que l’on s’éloigne du cœur de l’agglomération où les émissions sont les plus intenses. La cohérence entre les résultats de la campagne de mesure et ceux du réseau permanent de surveillance d’Airparif montre que le dispositif de surveillance rend compte avec justesse des niveaux ambiants de NO2 de l’agglomération parisienne.

 

Près du trafic, l’étude précise que les concentrations de NO2 relevées sur un axe routier sont 2 à 4 fois plus élevées que la pollution ambiante du secteur, avec un écart plus important en été, et qu’en moyenne, les niveaux diminuent de 25 à 45 % en s’éloignant de 15 à 40 m de l’axe.

Ces résultats sont précieux pour valider et améliorer les outils de modélisation devenus essentiels dans les missions d’Airparif.

 

A dix ans d’intervalle, quelle évolution de la pollution au dioxyde d’azote?

Entre 2000 et 2010, les concentrations ambiantes ont diminué de l’ordre de 13 % dans l’agglomération parisienne. Dans Paris, la réduction est plus importante, en moyenne de 17 %, et en élargissant aux départements de la petite couronne, elle est de 15 %. La différence entre le cœur de l’agglomération parisienne et la périphérie s’atténue.

 

Mais en proximité au trafic routier, on observe depuis 10 ans un dépassement franc des valeurs limites avec une stagnation des concentrations sur les axes les plus chargés. Du coup, la part directe du trafic routier sur les niveaux en proximité est par contraste de plus en plus importante.


Pour en savoir plus :

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Contactez Nous En Cliquant Ici

  • : Le blog des franciliens qui respirent le périph'
  • Le blog des franciliens qui respirent le périph'
  • : Pollutions, bruit : le périphérique n'est pas qu'une voie de circulation : des milliers de personnes vivent près de lui !
  • Contact

BIENVENUE

100 000 personnes habitent et vivent à proximité du périphérique parisien. 1,3 million de véhicules circulent chaque jour sur le périph'  émettant des polluants atmosphériques néfastes à la santé jusqu'à 400m aux alentours. La pollution est 3 fois supérieure à la moyenne à moins de 150m. Des solutions existent pour diminuer la pollution : file réservée pour le covoiturage, interdiction d'accès aux véhicules les plus polluants, végétalisation, limitation de vitesse...

LOGORLP

- vous informe sur la qualité de l'air, les effets de la pollution sur la santé, les moyens de la réduire... à partir de sources sérieuses.  

- mobilise les citoyens : via la pétition Respire le périph', visites de quartier, rencontres thématiques ...

- interpelle élus et responsables : courriers, lettres ouvertes... 

- est une association Loi 1901, de franciliens, vivant ou non à proximité du périphérique et concernées par cette situation. Nos statuts sont consultables .
IMG_0796-copie-1.JPG

 

 

Vous voulez nous rejoindre :

Téléchargez le bulletin d'adhésion ici.
Vous voulez  faire des propositions : 

Contactez nous !


William, Christelle, Alain, Thomas, Elodie 

mais aussi Elvina, Romuald, Gérard, Alain, Adrien ...  

Recherche

Savoir et Agir

Chacun a le droit de vivre dans un environnement respectueux de la santé - Constitution française

La qualité de l'air en Ile-de-France en un clic !

Signez la pétition  en cliquant ici

Pourquoi ce blog ?

- parce que le périphérique est une source importante de polluants atmosphériques néfastes à notre santé
- parce que nous sommes nombreux à vivre et à grandir près du périph : pas moins de 20 crèches, 11 écoles maternelles,  23 écoles élémentaires, 11 collèges, 13 lycées, 2 hopitaux, 27 stades et de nombreux logements, notamment HLM, sont situés entre les boulevards des maréchaux et le périph'
- parce que rien n'est définitif et que les choses peuvent changer si nous nous mobilisons !