Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 17:36

Gare aux particules fines : un épisode de pollution atmosphérique touche actuellement plusieurs régions de France.

un article du 01-02-201, dans Métro, consultable ici. , AVEC UN CLIN D'OEIL A NOTRE ACTION, MERCI À SON AUTEUR Olivier Aubrée !

 

Rhône Alpes, Auvergne, Nord-Pas-de-Calais, Picardie, Haute et Basse-Normandie, Ile-de-France, et depuis ce mardi (1er février) les Pays de la Loire, la Bourgogne et la Lorraine : de nombreuses régions connaissent actuellement un épisode de pollution atmosphérique avec un niveau élevé de particules dans l'air et d'oxydes d'azote. Le seuil d'information des populations, fixé à 80 microgrammes par m3 d'air en moyenne, y a en effet été dépassé, sachant que les particules fines pénètrent profondément dans les poumons et sont particulièrement irritantes.

 

 

le2marsCarteConsignes de sécurité

"Cette situation s'explique par un beau temps hivernal froid et sec propice à la stagnation des polluants émis par les transports, les industries et le chauffage", relève le ministère de l'Ecologie, qui rappelle les recommandations suivantes :

-Ne pas utiliser les cheminées à bois (sauf en cas de chauffage principal).

-Limiter l'usage des véhicules automobiles, notamment les véhicules diesel non équipés de filtres à particules.

-Réduire les vitesses sur les voies rapides et sur les autoroutes.

(...)

 

Particules fines : vers une sanction de la France ?

Ce nouvel épisode de pics de pollution aux particules fines intervient alors que l'association Ecoforum rappelle que la France ne respecte pas les normes de qualité de l'air fixées par l'Union européenne et que celle-ci "s'acheminerait vers une sanction financière exemplaire à l'attention de la France." Et d'évoquer une éventuelle "amende forfaitaire d'une dizaine de millions d'euros et une astreinte journalière qui pourrait aller jusqu'à 785 000 euros par jour".

"Les normes limite de dioxyde d'azote et de particules fines (PM10) sont aujourd'hui notablement dépassées sur le territoire français, principalement dans les grandes villes et à proximité des grandes infrastructures de transport", indique Victor Hugo Espinosa, président d'Ecoforum. Notant que l'échéance pour respecter les normes en termes d'émissions de particules "était fixée à 2005", l'association rappelle que la Commission avait encore donné, fin octobre 2010, deux mois de délai à la France "pour se conformer aux règles européennes en matière de qualité de l'air".

 

Les filtres à particules en débat

Ecoforum met en cause la diésélisation du parc de véhicules français (plus de 70%) non équipés de filtres à particules. "Le diesel, qu'on nous présentait comme une solution écologique, est une bombe à retardement avec des effets sanitaires très graves".

Le mouvement, qui regrette que les bonus-malus automobiles soient uniquement orientés sur le CO2, plaide pour que l'Etat arrête "dès à présent de remettre des bonus à des voitures diesel sans filtre à particules" : "Il s'agit maintenant d'encourager l'achat de voitures équipées de filtres qui protègent mieux la santé des citoyens."

D'autres d'éléments sur...

- le site d'Ecoforum (avec des cartes de pollution de Paris, Lyon et Marseille)

- le blog Respire le périph' ! 

- tribune déjà parue dans Metro : "Stoppons l'auto-pollution" (octobre 2010)

 

 

Objectif du Grenelle : une baisse de 30% des particules en 2015

Interrogée par Metro jeudi au sujet des particules fines, à l'occasion d'une conférence sur le Plan national santé environnement, Nathalie Kosciusko-Morizet a expliqué que la France faisait des efforts. Rappelant que, selon des études réalisées sous l'égide de la Commission européenne, les Français perdent en moyenne 8,2 mois de vie en raison d'une exposition chronique aux particules fines, la ministre de l'Ecologie a rappelé l'objectif fixé dans le cadre du Grenelle de l'environnement : réduire de 30% les concentrations de particules fines d'ici à 2015.

Six agglomérations (Aix-en-Provence, Grand Lyon, Grenoble, Alpes Métropole, Plaine Communes, Paris, Clermont communauté) doivent cette année expérimenter pour trois ans un plan de réduction de la circulation des véhicules les plus polluants en centre-ville. Nice-Côte d'Azur et Bordeaux se sont par ailleurs portées volontaires pour entrer dès 2011 dans le "dispositif ZAPA" (Zones d'action prioritaire pour l'air). Lire aussi : Respirer ou rouler ? C'est l'heure du choix.

"Les ZAPA semblent être un bon outil", reconnaît l'association Ecoforum, qui ajoute cependant : "Pendant qu'en France, quelques grandes villes projettent de faire des études pour évaluer leur faisabilité, 160 villes en Europe l'auraient déjà mis en place".

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Miss "Paris change" 08/03/2011 15:43



Merci pour les explications !


Et bien donc j'en conclus que (jusqu'à présent mais ça peut changer !) il n'y a pas de volonté politique de réduire vraiment et rapidement la pollution automobile dans notre région (que ce soit
sur le périph ou ailleurs).


L'amende sera bien méritée, mais le mieux est pas d'amende et une vraie baisse de la pollution pour notre santé.


Pour Denis Baupin, j'ai lu ça :


"Paris, le comité de pilotage réunissant la municipalité, la
préfecture de police, la région et le syndicat Paris Métropole doit se réunir pour étudier, avec l’Ademe, les scénarios possibles. «Une vaste zone incluant Paris et la petite couronne jusqu’à
l’A86 nous paraît la solution la plus pertinente », explique Denis Baupin, adjoint au maire, chargé de l’environnement.


 


Principaux véhicules visés : les 4x4 et les diesels, autrement dit, les plus gros émetteurs de microparticules. Soit la majeure partie du parc automobile : «Les trois quarts des véhicules en
Ile-de-France sont des diesels», observe Denis Baupin. L’Etat prépare un étiquetage des véhicules selon leur niveau de pollution qui permettra d’identifier les catégories interdites. «Il faudrait
éliminer de 5 % à 10 % des véhicules dans un premier temps, puis durcir progressivement les règles», estime Denis Baupin.


 


Encore faut-il que les règles soient cohérentes. Le bonus-malus, pour combattre les émissions de CO2, encourage l’achat… de diesels. Des équipements permettent certes d’atténuer leurs émissions
de particules mais, souligne Karine Léger, «les filtres à particules accroissent les rejets de dioxyde d’azote», un autre polluant atmosphérique dont la France peine à abaisser le niveau. Le
futur étiquetage automobile intégrera-t-il à la fois le CO2, les particules fines et le dioxyde d’azote ? Ce sera l’un de ses enjeux."


 


Apparemment, ya certaines routes dans Paris (comme dans d'autres villes) qui ne dépendent pas de la mairie mais du Préfet donc de l'Etat. Dans ma ville par exemple,
ya des routes qui dépendent du département, de la Région, et de l'Etat.


 


Et puis pour la pollution, ya plein de paramètres. (nombre et type de véhicules, leur pollution individuelle, mais aussi leurs trajets, durée, fréquence...)


 


Pour que les actions contre la pollution marchent, il paraît donc nécessaire d'avoir une vraie coordination de tous les acteurs, et une vraie volonté de ces derniers
!


 


C'est peut-être ça qu'il voulait dire ?



Thomas 08/03/2011 12:27



Lu aujourd'hui dans Direct Matin : Denis Baupin dénonce le scandale de l'inaction des pouvoirs publics face au problème des particules fines!


C'est moi qui me trompe ou bien c'est justement Baupin lui-même qui est en charge du dossier à la mairie de Paris? C'est pas un peu paradoxal dans ce cas de dénoncer le scandale de sa propre
inaction?


 



Miss "Paris change" 07/03/2011 18:19



Résumons : en 2005 on respectait pas les normes.


On a un délai.


5 ans après, on ne les respecte toujours pas.


Et la Ministre nous annonce une nouvelle date, 5 ans plus tard ?


Sur la base d'une "expérimentation" d'interdiction d'une certaine catégorie de véhicules ?


 


 


 


 



ETP 08/03/2011 09:58



C'est même pire que cela, la Frace a demandé un delai mais ne l'a pas encore obtenu ! En effet l'Europe demande des explications pour accrdé ce type de repport, or la France n'a jamais pu
justifier ce retard, et pour cause il est surtout le résultat d'une grande lacheté politique.


Nous risquons donc une amende pour les 5 ans de retard de 2005 à 2010 ...



Contactez Nous En Cliquant Ici

  • : Le blog des franciliens qui respirent le périph'
  • Le blog des franciliens qui respirent le périph'
  • : Pollutions, bruit : le périphérique n'est pas qu'une voie de circulation : des milliers de personnes vivent près de lui !
  • Contact

BIENVENUE

100 000 personnes habitent et vivent à proximité du périphérique parisien. 1,3 million de véhicules circulent chaque jour sur le périph'  émettant des polluants atmosphériques néfastes à la santé jusqu'à 400m aux alentours. La pollution est 3 fois supérieure à la moyenne à moins de 150m. Des solutions existent pour diminuer la pollution : file réservée pour le covoiturage, interdiction d'accès aux véhicules les plus polluants, végétalisation, limitation de vitesse...

LOGORLP

- vous informe sur la qualité de l'air, les effets de la pollution sur la santé, les moyens de la réduire... à partir de sources sérieuses.  

- mobilise les citoyens : via la pétition Respire le périph', visites de quartier, rencontres thématiques ...

- interpelle élus et responsables : courriers, lettres ouvertes... 

- est une association Loi 1901, de franciliens, vivant ou non à proximité du périphérique et concernées par cette situation. Nos statuts sont consultables .
IMG_0796-copie-1.JPG

 

 

Vous voulez nous rejoindre :

Téléchargez le bulletin d'adhésion ici.
Vous voulez  faire des propositions : 

Contactez nous !


William, Christelle, Alain, Thomas, Elodie 

mais aussi Elvina, Romuald, Gérard, Alain, Adrien ...  

Recherche

Savoir et Agir

Chacun a le droit de vivre dans un environnement respectueux de la santé - Constitution française

La qualité de l'air en Ile-de-France en un clic !

Signez la pétition  en cliquant ici

Pourquoi ce blog ?

- parce que le périphérique est une source importante de polluants atmosphériques néfastes à notre santé
- parce que nous sommes nombreux à vivre et à grandir près du périph : pas moins de 20 crèches, 11 écoles maternelles,  23 écoles élémentaires, 11 collèges, 13 lycées, 2 hopitaux, 27 stades et de nombreux logements, notamment HLM, sont situés entre les boulevards des maréchaux et le périph'
- parce que rien n'est définitif et que les choses peuvent changer si nous nous mobilisons !